Accueil du site - Emploi Formation - Enseignants - Voyage d’étude en Ardèche

DECOUVERTE
Scolarisés en 2nde Professionnelle Productions Végétales au lycée agricole “Charles BALTET” (EPL de l’Aube), nous avons étudié la production ovine dans le cadre d’un module où nous sommes intervenus toute l’année sur la troupe de l’établissement. Afin d’approfondir nos connaissances sur cette filière, nos enseignants nous ont organisé un voyage de découverte en Ardèche où nous avons rencontré plusieurs éleveurs. Ce déplacement a notamment été permis par le soutien financier de l’interprofession ovine dans le cadre de la Reconquête ovine.

Les élèves du lycée agricole Charles Baltet en Ardèche : dépaysement et interrogations

Hébergés au lycée agricole “Olivier DE SERRES” d’Aubenas, nous avons découvert une agriculture très différente de celle que nous connaissions. En effet, dans ce département de montagnes engendrant des déplacements difficiles, les agriculteurs valorisent un territoire parfois “oublié” par les grands groupes de l’agroalimentaire et où le climat méditerranéen rencontre le rude climat montagnard. Les acteurs locaux se mobilisent pour conserver leur outil de travail (point de vente collectif, vente directe à la ferme, coopérative d’abattage ou de découpe, abattoir public, groupement d’employeur…). En production ou en transformation (laiterie, abattoir, …), la solidarité devient un leitmotiv qui permet de conserver un tissu rural, d’installer des jeunes agriculteurs et d’assurer un revenu correct aux agriculteurs. Que ce soit Mme TAINE, productrice d’ovins, de porcins, de châtaignes et framboises, orientée vers les circuits courts (elle est la cofondatrice d’un point de vente collectif) ; M. BOURDELY, éleveur ovin et ovin à la ferme du Paradis (située à 1400 m d’altitude), dont le système extensif est basé uniquement sur l’herbe ; M. DAMIENS, éleveur ovin passionné et engagé dans la filière ; ou bien d’autres encore, ils sont tous amoureux de leur métier et de leur région.

Dans le cadre de notre voyage d’études orienté sur la production ovine, nous avons essentiellement rencontré ces éleveurs, mais l’Ardèche est aussi un département d’arboriculture, de viticulture, de productions céréalières, d’élevages laitiers…et qui a la particularité de présenter des exploitations souvent moins spécialisées que les nôtres. Cette nécessaire diversité fait la force de ce territoire, mais cette année de sécheresse est une nouvelle épreuve et certains exploitants, peut-être malgré leur courage, ne résisteront pas. La situation est réellement catastrophique pour l’Ardèche (plus de 2/3 de baisse de rendement pour les fourrages) et plus que jamais, la solidarité est de mise pour passer cette année difficile. Il faut agir pour que le Paradis ne devienne pas un Enfer !

Les élèves de Saint Pouange

Plus d’informations sur le document ci dessous

Pièces jointes